mardi 26 avril 2011

Andrew Kozma / Les traductions du Prince, chapitre XIV, trois fois



De ce qui concerne le Prince touchant le fait de la guerre
 
Le Prince, Chapitre XIV

Dis aux soldats de ne pas saigner. Appelle le processus amour.
Montre que chaque rose est une blessure dans la terre. Prends le cœur
et mange-le. Ça te rendra plus forte.
Cette nuit tu as pris ma main
entre tes jambes. Enveloppement. Flanquement.
Si elles sont bandées de langage – cris trop forts -
utilise les signes : la langue est trop utilisée
et ne comprend pas. Personne ne croit
que le blanc n’est pas autre chose qu’une capitulation.
Outils dont tu pourrais avoir besoin : Bayonne, Fort Collins,
Houston, Vancouver. Trouve un autre mot
pour sang. Tous les mois, une mare de ciel.



De ce qui concerne le Prince touchant le fait de la guerre

Le Prince, Chapitre XIV

Dis aux soldats de ne pas saigner. Apelle le processus amour.
Montre que chaque rose est une blessure dans la terre. Prends le cœur
et mange-le. Ça te rendra plus forte.
Cette nuit tu as pris ma main
entre tes jambes. Enveloppement. Flanquement.
On se tient les mains, visage contre visage, un monument
bâti et qui dure. Après, aucun de ceux qui ont participé
ne désire la mémoire. Au lieu de ça, le désir
a pris un autre nom. Il y a toujours une autre
révolution à adopter et à chérir comme la tienne.



De ce qui concerne le Prince touchant le fait de la guerre

Le Prince, Chapitre XIV

Dis aux soldats de ne pas saigner. Apelle le processus amour.
Montre que chaque rose est une blessure dans la terre. Prends le cœur
et mange-le. Ça te rendra plus forte.
Cette nuit tu as pris ma main
entre tes jambes. Enveloppement. Flanquement.
Bien que la fin arrive, il faut que tu aies un plan B.
Repassage du col, bain moussant, ces choses-là peuvent éliminer
toute trace d’hésitation. Il y a une pilule
pour tout, et tu en as besoin. Ta poigne
est-elle assez forte ? Les soldats attendent.
Chacun est un univers en expansion.
Chacun est un train de logique qui fait voler
tes assiettes de l’étagère. Chacun est une forge.
Tu es les chaînes. Tu es la preuve
que le métal ouvre le ciel, ouvre un océan de ciel.



_

Traduction des trois versions du chapitre XIV de The Prince Translations, telles qu'elles apparaissent dans le manuscrit de l'auteur.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire