jeudi 1 août 2013

Jeff Derksen / Instantané : Vis dans la ville



Est-ce la domination du monde
ce glouton et massif
mouvement de biens bidons la plupart du temps
d’aspirations personnelles
ou juste la spéculation envahissante
de points com franchement barrés ?
Avec tes inquiétudes, droits, libertés, etc,
gagnés difficilement
sur la base d’un prénom
essaie d’imaginer que tu vis
dans ce siècle (cette ville). Bien. Maintenant
gare le Véhicule de Fonction des Sports
et circule librement
entre l’information culturelle
en compétition et les traditions
auxquelles tu as accès.
Je suis juste (« mais comment en êtes-vous
arrivé là ») un peu comme assis
à imaginer un monde sans murs
ni tapisseries, genre modernisme « réflexif » ou
« second » ou « de forme libre »
mais avec de meilleurs boutons de porte encore
et des ateliers de poésie homologués
pour les masses (saskia sassen). Et je fais confiance
à l’art pour qu’il m’aide (pourquoi pas, bébé)
à traverser le regard vide de la communauté
(continuez à faire que je m'accroche). Si c’est
ma haine de la musique classique
qui me sauvera
à la fin
montrez-moi
un siècle
meilleur (glacial), plus social, moins
pharmaceutique et sûr de l’échec
de la causalité, papounet
ce sont seulement des idées, pire (le pire)
encore, des mots
et pas des gens qui ouvrent
leurs fenêtres pour s’assurer
du temps du petit matin
(postiers à la retraite
en bon état) dans la naissante
petite Europe
dans le quartier des affaires lyriques
qui entoure la ville
« ceinture le globe »
« l’image d’un moteur »
« la nouvelle mobilité
des gens et de l’argent »
« productions industrielles » « Thaïlande,
Japon et Time
Warner, Tokyo, Toronto, Turquie, chô-
Mage, unions, Royaume-Uni,
Nations, Uruguay.”

De la musique. Des films.




--

© LA / NY, a special edition of the East Village

Jeff Derksen est critique et poète ; il enseigne à l'Université Simon Fraser. Ses écrits sur l'art et la culture ont paru dans Springerin, Hunch, C Magazine, Open Letter, entre autres. Il est l'auteur de Annihilated Time: Poetry and Other Politics (Talonbooks, 2009)  et  After Euphoria: art / space / neoliberalism  (ECU presse et JRP Ringier, à paraître). Derksen a été chercheur au Center for Place, Culture, and Politics, CUNY Graduate Centre, New York ; il est un membre fondateur de la Kootenay School of Writing. Sous le nom de Urban Subjetcs, il collabore avec Sabine Bitter et Helmut Weber sur des projets de conservation et de recherche visuelle.















Jeff Derksen, 1992 © Mongibeddu


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire