samedi 14 septembre 2013

Laurie Saurborn Young / Patriote



Des infirmières aux Urgences débattent
Flingues vs Biceps tandis que mon mari ne peut
Pas respirer, c’est l’Amérique.
C’est le gendre idéal, qui se frappe la tête avec un bâton.
Prométhée, est-ce que tu vois ça ?
Pas de planning, vivons juste au jour-le-jour.
Des murs gris, des vitres sales, un bout de pelure de citron.
Un fourré aux économies, j’en veux d’autre.
C’est l’Amérique et je n’irai pas danser au club de
Country, je m’enfuirai dans les champs et j’y resterai avec Carmen
Qui coupait du tabac dans l’été de Piedmont.
Quelque part j’ai 16 ans et quelque
Part je suis en train d’échouer à mon permis
De conduire parce que je n’arrive pas à faire demi-tour sur six
Mètres en ligne droite.
Demi-plié*, pointe des pieds sur une scène poussiéreuse.
Mon ex était une majorette en conséquence de quoi
Il se faisait remarquer par de prodigieuses acclamations.
Pas de réponse dans les nuages les nuages
Ne répondent jamais parce qu’une réponse, ce n’est pas ce qu’on attend.
La femme bleue dans le tableau du mur son esprit n’y est pas fixé.
C’est l’Amérique et j’attends encore d’être prise
Hors-contexte.



--

* En français dans le texte.

Poème extrait du chapbook Patriot, Forklift, 2013.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire