mercredi 6 novembre 2013

Layne Ransom / Extraits de You are the meat



Compassion

tu as entendu dire que Dieu avait tué
les dinosaures avec des balles de l’espace.
Mais tu as mal entendu ! Je les ai tués
en douceur. Il n’y a pas de raison d’avoir peur
de ce siècle ou du prochain
qui ne te fasse trembler déjà.
Ryan me montre les vieux matelas
bousillés par l’amour tout le long
de l’autoroute et je répète ce que le Christ
m’a enseigné, « blâme avec indulgence»,
quand on n’arrive pas à regretter nos mauvais moments
ni nos plus colériques.
Tous les chevaux meurent sans
Savoir qu’ils meurent
Et j’ai pitié de leur peur de l’inconnu.
Ces vêtements sont inutiles.
Le soleil n’est pas gêné.
Mon cœur est une biche endormie 
près de se réveiller.
Je crois que c’est ce que je veux dire,
réveille-toi. Ne raisonne pas
avec un crash d’avion,
nettoie les putains de corps.



Les mollusques ne veulent pas de ta pitié 

tu es un trou du cul. ça va.
tu habites chez moi. ça va.
tu invites des mollusques à dîner.
ils refusent de partir.
ce sont des trous du cul.
tu leur offres à boire.
quand ils sont raides tu dis
que tu leur a donné de l’eau salée.
ça va.
tu nourris mes enfants de mollusques morts.
ils ont faim.
ils ont de solides systèmes immunitaires.
ils grandiront pour être des trous du cul.
ça va.
mes enfants sont foutus.
tu dis que les mollusques sont des frites.
mes enfants ne font pas la différence
entre les mollusques et les frites.
mes enfants sont stupides.
je leur dis d’arrêter de pleurer
et d’aller au lit parce que
il est tard et tout le monde se fout
de leurs sentiments.
tu te glisses jusqu’à
mon espace intime et tu t’arrêtes.
joues rouges
pupilles dilatées.
je ne baiserai pas avec toi.
ne t’excuse pas pour les mollusques.
ils ne se sentent pas minables ni quoi que ce soit d’autre.
tu es toujours un trou du cul.




--

You are the meat, H_NGM_N, 2013.





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire