mardi 31 décembre 2013

Amiri Baraka (Leroi Jones) / Quelqu'un a fait sauter l'Amérique























(Tout être intelligent
s'oppose au terrorisme
intérieur autant
qu'international.
Mais l'un ne devrait pas
être utilisé
pour couvrir l'autre.)

Quelqu'un a fait sauter l'Amérique !

Ils disent que c’est un terroriste
Un de ces arabes
Barbare
En Afghanistan
Ce n’était pas nos terroristes américains
Ce n’était pas le Klan ou les Skinheads
Ou ceux qui font sauter les églises
Noires, ou qui nous réincarnent en couloirs de la mort
Ce n’était pas Trent Lott
Ni David Duke ou Giuliani
Ou Schundler, Helms qui se retire

Ce n’était pas
La chaude-pisse guindée
Les draps blancs de la maladie
Qui ont assassiné le peuple noir
Terrorisé le corps et l'esprit
De la plupart des hommes, par plaisir

Ils disent (qui ça ?)
Qui fabrique la parole ?
Qui sont ceux qui les paient
Qui profère mensonges
Qui fait les choses derrière un masque
Qui possédait des esclaves
Qui s’est fait des couilles en or ?

Qui s’est engraissé grâce aux plantations ?
Qui a genocidé les indiens ?
Tenté d'éradiquer la nation Noire ?

Qui vit de Wall Street
La première des plantations
Où on te les coupe 
Viole ta mère
Lynche ton père

Qui a eu le goudron, qui a eu les plumes
Qui avait le feu, qui l’a allumé
Qui a tué et embauché
Qui dit qu’ils sont Dieu - mais tout en Diable

Qui les plus gros élus
Qui les plus que meilleurs
Qui les semblables à Jésus

Qui a tout créé
Qui, les plus malins
Qui, les plus riches,
Qui dit tu es laid, et nous, les plus beaux

Qui définit l’art
Qui définit la science

Qui a fabriqué les bombes
Qui a fabriqué les flingues

Qui a acheté les esclaves, qui les a vendus

Qui t’a appelé par leurs noms à eux ?
Qui a dit que Dahmer n’était pas fou ?

Who ? Who ? Who ?

Qui s'est emparé de Porto Rico ?
Qui a pillé les Indes, les Philippines, Manhattan
L’Australie et les Hébrides
Qui a mis les chinois à l’opium

Qui possède des immeubles
Qui a rammassé l’argent
Qui trouve que t’es marrant
Qui t’a mis sous les verrous
Qui possède les journaux

Qui possédait les navires remplis d’esclaves
Qui a fait tourner l’armée

Qui a nommé le president de pacotille
Qui, le patron
Qui, le banquier

Who ? Who ? Who ?

Qui possède la mine
Qui te retourne le cerveau ?
Qui a eu le pain
Qui a besoin de paix
Qui a besoin de la guerre tu penses

Qui c’est le pétrole
Qui ne se mouille pas trop
Qui c’est le propriétaire
Qui n’est pas un nègre
Qui est tellement grand qu'au-dessus il n'y a personne ?

Qui c’est le patron de cette ville
Qui possède l’air
Qui possède l’eau

Qui tient ta crèche
Qui vole et pille et triche et assassine
Et transforme les mensonges en vérité
Et te traite de malappris

Qui vit dans la plus grosse maison
Qui commet le plus grand crime
Qui part en vacances quand il veut

Qui a tué le plus de noirs
Qui a tué le plus de juifs
Qui a tué le plus d’italiens
Qui a tué le plus d’irlandais
Qui a tué le plus d’africains
Qui a tué le plus de japonais
Qui a tué le plus de latinos

Who ? Who ? Who ?

Qui possède l’océan

Qui possède les avions
Qui possède les mails
Qui possède la television
Qui possède la radio

Qui possède ce que t’imagines même pas pouvoir obtenir
Qui possède les proprios qui ne sont pas les vrais proprios

Qui possède les banlieues
Qui vampirise les villes
Qui fabrique les lois

Qui a fait de Bush un président
Qui croit que le drapeau de la confédération doit flotter
Qui parle de démocratie en la bafouant

Qui est la Bête dans les Révélations
Qui est 666
Qui sait qui décide
De la crucifixion de Jésus

Qui, le vrai côté du Diable
Qui s’est enrichi sur le génocide arménien

Qui est le plus grand terroriste
Qui falsifie la bible
Qui a tué le plus de gens
Qui fait le plus de mal
Qui se moque des rescapés

Qui possède les colonies
Qui a pillé le plus de terres
Qui a le monde à sa botte
Qui parle de bien en ne perpétrant que le mal
Qui est le plus grand des bourreaux

Who ? Who ? Who ?

Qui possède le pétrole
Qui veut plus de pétrole
Qui t’a dit quoi penser, qui devait se révéler faux

 Who ? Who ? Who ?

Qui a créé Ben Laden pour en faire son Satan
Qui a payé la CIA,
Qui savait que la bombe allait exploser
Qui sait pourquoi les terroristes
Ont appris à voler au-dessus de la Floride, San Diego

Qui sait pourquoi cinq israéliens étaient en train de filmer l’explosion
Et se bidonnaient à l’idée de filmer

Qui a besoin de combustible quand le soleil ne va nulle part

Qui fabrique les cartes de crédit
Qui obtient la plus grosse réduction d'impôts
Qui est sorti au milieu de la Conférence
Contre le Racisme
Qui a tué Malcom, Kennedy et son frère
Qui a tué Dr King, qui voudrait d’une chose pareille ?
Sont-ils impliqués dans le meutre de Lincoln ?

Qui a envahi Grenade
Qui s’est fait de l’argent sur l’apartheid
Qui fait en sorte que l’Irlande demeure une colonie
Qui renverse le Chili et le Nicaragua après

Qui a tué David Sibeko, Chris Hani,
Les mêmes qui ont tué Biko, Cabral,
Neruda, Allende, Che Guevara, Sandino,

Qui a tué Kabila, les mêmes qui ont éliminé Lumumba, Mondiane,
Betty Shabazz, Die, Lady Di, Ralph Featherstone,
Little Bobby

Qui a enfermé Mandela, Dhoruba, Geronimo,
Assata, Mumia, Garvey, Dashiell Hammet, Alphaeus Hutton

Qui a tué Huey Newton, Fred Hampton,
Étaient-ce ceux qui ont essayé d’empoisonner Fidel
Qui a tenté de maintenir les vietnamiens sous l’oppression

Qui a mis à prix la tête de Lénine

Qui a mis les juifs dans des fours
Et qui a aidé à le faire
Qui a dit “l’Amérique d'abord”
Et aux étoiles jaunes, feu vert

Qui a tué Rosa Luxembourg, Liebnecht
Qui a assassiné les Rosenberg
Et tous les innocents congelés
Torturés, assassinés, éliminés

Qui s’est enrichi sur l’Algérie, la Lybie, Haïti,
L’Iran, l’Irak, le Koweit, le Liban,
La Syrie, l’Egypte, la Jordanie, la Palestine,

Qui a tranché des mains au Congo
Qui a inoculé le Sida
Qui a infesté de germes mortels
Les fibres de la couverture des indiens
Qui a inventé “la Piste des larmes

Qui a fait sauter le Maine
Et commencé la guerre hispano-américaine
Qui a ramené Sharon au pouvoir
Qui a soutenu Batista, Hitler, Bilbo,
Chiang kai Chek

Qui a décidé d’instaurer la discrimination positive
La Reconstruction, le New Deal,
La Nouvelle Frontière, la Grande Société,

Pour qui travaille Tom Ass Clarence 
Qui mais quiiiiii sort de la bouche des colons
Qui sait quel genre de pute est Condoleezza
Qui a payé Connelly pour qu’il devienne un nègre en bois
Qui a donné la Palme du Génie à Homo Locus
Subsidere

Qui a renversé Nkrumah, Bishop,
Qui a empoisonné Robeson
Qui a essayé de foutre DuBois en prison
Qui a fabriqué Rap Jamil al Anim, qui a fabriqué les Rosenberg,
Garvey,

Qui a préparé l’incendie du Reichstag

Qui savait que les tours jumelles allaient être bombardées
Qui a dit aux 4000 israéliens travaillant dans les tours
De rester chez eux ce jour-là
Pourquoi Sharon est-il resté à l’écart ?

Who ? Who ? Who ?

C’était comme l’explosion d’un hibou disent les journaux
On découvre la face diabolique du cd

Qui se fait de l’argent sur la guerre
Qui malaxe la pâte des peurs et des mensonges
Et veut que le monde soit comme il est
Qui veut que le monde soit dominé par l’impérialisme et l’oppression
Nationale et la terreur et la faim et la pauvreté,

Qui a l’enfer à sa botte ?
Qui est le plus puissant

Qui a déjà vu Dieu
Selon toi ?

Mais tout le monde a déjà vu
Le Diable

Tel un hibou qui explose
Dans ta vie dans ta tête à l’intérieur de toi
Tel un hibou qui connaît le mal
Tout le jour, toute la nuit, si tu écoutes bien, un hibou
qui se consume dans le feu. Nous entendons les questions
dans des flammes aussi terribles que le sifflement de chiens enragés

Comme le vomi acide du feu de l’enfer
Who and Who and WHO who who
Whooooo and Whoooooooooooooooooo !



 © Amiri Baraka, "Somebody Blew Up America", lecture publique, 2002.





--

A propos d'Amiri Baraka : 

Amiri Baraka, à propos de "Somebody Blew Up America" :

Mise à jour du 10 janvier 2014 : cette traduction ne fait que rendre compte en français de l'intégralité de la lecture publique. Elle n'a d'ambition qu'informative ici, au sens où le texte conçu pour la lecture publique ne peut prendre toute sa dimension qu'en régime performatif / musical, et dans sa langue originale (cf. video). En France, "Somebody Blew Up America" a fait l'objet d'une performance, par l'auteur lui-même, à la Cité de la Musique de Paris, le 20 avril 2011.

Amiri Baraka est décédé ce 9 janvier 2014. Si la mise en ligne de la traduction de ce texte n'est pas souhaitée par les ayants droits, elle sera bien sûr immédiatement retirée du site. 

2 commentaires:

  1. Merci pour cette vidéo et la traduction, effectivement "difficile"

    Mon hommage > http://patlotch.com/text/488b2cdb(Patlotch2013)-497.html

    Poétiquement vôtre,
    Patlotch
    Site http://patlotch.com/text/index.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous ! Votre page dédiée à Amiri Baraka est superbe.
    S.

    RépondreSupprimer