samedi 27 juin 2015

Joe Hogle / Les philosophes et le loup


Des philosophes vont pique-niquer.
C’est toujours difficile pour eux de choisir un endroit.
Ils prennent la décision de leurs épouses :
une promenade dans les bois.

Un loup aux aguets
vit seul
dans la forêt.
Un loup n’est pas
Valide
ou
Invalide.

Au cours de la promenade,
les philosophes argumentent
sur l’être et la détermination.
Ils approchent
d’une clairière,
et étendent une couverture sur l’herbe grasse,
pour garder leurs fesses au sec.
Ils ouvrent des paniers de nourriture.

Le loup n’est pas particulièrement
Rusé
ou
Affamé
ou
Avare.

Il les observe en train d’argumenter et de pique-niquer.
Un loup est tout instinct, parfois.

Les philosophes sont tout près de découvrir que
les Ventres
sont des
Ventres


Après les avoir mangés,
le loup s’en lèchera les babines
Et ira se coucher.


--

Poème en ligne sur le site de l'auteur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire