mardi 4 avril 2017

The Translator / Poésie : face vierge


Je viens de me rendre compte que certains de mes choix de traduction font que je marche sur les plates-bandes des traducteurs poètes reconnus, parfois, bien installés, qui ne peuvent que se faire une grande joie à l’idée que mes traductions, heureusement, ne sont publiées QUE en ligne ! Ouf ! On peut donc les ignorer, et traduire à nouveau sans dire que ça a déjà été tenté, et en faire un livre chroniquable par le petit milieu ! Je vais ouvrir un nouveau blog de traduction, donc. Mais de fausse traduction :

1. Les poèmes traduits seront sans nom d’auteur (ou des noms d’auteur inventés)

2. Ils seront dits traduits tantôt de l’anglais, tantôt de l’espagnol, de l’italien, etc. , et allègrement caviardés.

3. Le nom du traducteur changera à chaque fois.

Poésie : face vierge.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire